L’une des principales problématiques que rencontrent les personnes portées aujourd’hui est de fixer leurs honoraires et un tarif journalier qui soit à la hauteur de leurs attentes et de leurs prestations. Définir le juste prix d’une mission peut en effet s’avérer complexe. Dès lors, comment fixer le bon prix pour sa prestation ? Quels indicateurs utiliser ?

Définir son objectif de rémunération

Les portés doivent tout d’abord définir leur objectif de rémunération annuelle : c’est leur objectif de rentabilité. Le chiffre d’affaires à réaliser déterminera ainsi le prix de vente de leurs prestations (au forfait ou en honoraires). Par exemple, si u porté souhaite gagner 2 500 € net par mois, son chiffre d’affaire net doit être de 30 000 € par an.

Les portés doivent également calculer le nombre de jours travaillés qu’ils peuvent facturer chaque année. La formule est simple :

  • Temps disponible pour travailler: 365 jours – 104 jours (week-ends) – 11 jours (jours fériés) – 25 jours (jours de congé) = 225 jours
  • Temps disponible pour des missions réellement facturées : 225 jours – 25% du temps (prospection commerciale) – 35 jours environ (formation, veille technologique…) = 133 jours

Sur ces 133 jours, les personnes portées vendent en moyenne 100 jours de prestations par an. Pour atteindre leur objectif, elles doivent donc toucher 300 € net par jour (30 000 € de chiffre d’affaire net divisé par 100).

 

Calculer le prix de revient de sa prestation

Calculer le prix de revient de des prestations permet aux personnes portées de définir leur prix de vente minimum. Il s’agit de la somme de tous les coûts nécessaires pour réaliser leur prestation :

  • Coût de production: nombre d’heures de travail nécessaires pour la réalisation de la mission.
  • Coût des charges: frais pour réaliser la mission (charges sociales, charges patronales, amortissement du matériel professionnel).
  • Frais de mission: frais négociés avec l’entreprise cliente en plus du prix de la mission.
  • Frais professionnels: achats en lien avec la prestation.

 

Quel prix de vente proposer ?

Pour proposer le prix de vente de leurs prestations, les personnes portées doivent tenir compte de trois éléments :

  • La valeur ajoutée de leur travail: le prix de vente varie en fonction des compétences des portés, mais aussi de leur notoriété et de la valeur de celles-ci sur le marché.
  • Le prix de la concurrence : les portés peuvent utiliser leur réseau pour comparer leurs prix avec ceux de leurs confrères, mais aussi observer les prix exercés sur le marché, ou encore se rendre sur internet (CVthèques en ligne et réseaux sociaux) pour se faire une idée des tarifs appliqués.
  • Le prix acceptable par le client : un prix trop peu élevé n’est pas gage de crédibilité, un prix trop élevé en revanche risque de réduire les opportunités et d’éloigner les potentiels clients.

 

Les personnes portées peuvent proposer un devis en honoraires jours ou heures, ou un forfait, à condition d’avoir bien estimé le temps de travail nécessaire.